Qu’est-ce qu’être humain ? – Introduction de la série

Au printemps 1929, sur le sol neutre de la Suisse, à Davos, se tinrent pour la deuxième fois  des rencontres universitaires qui rassemblèrent, durant trois semaines, les plus grands intellectuels français et allemands. Le thème général, cette année-là, était le suivant : « Qu’est-ce que l’Homme ? ». Bien sûr, cette question résonnait avec le climat d’angoisse suscité par la première Guerre Mondiale.


Or, il est étonnant de se dire que, là, ont été rassemblés à la fois Heidegger, immense philosophe allemand, mais qui ne fit jamais retour sur son adhésion au nazisme, et Lévinas, jeune philosophe juif qui, en opposition à Heidegger, construisit son propre système. Cet événement culturel m’apparaît comme un vrai révélateur de la centralité de la question de l’Homme au XXe siècle.

Le découpage du temps est arbitraire et je suis, pour ma part, aussi sensible aux ruptures qu’aux continuités. Si le XXe siècle a été un siècle passionnant (que ce soit sur le plan historique ou culturel) il n’en est pas moins vrai qu’il fut, également, un siècle terrible. Terrible, il l’a été particulièrement pour les hommes, que le poète François Villon nommait, il y a bien longtemps, ses « frères humains ».

Cette série d’articles se propose de revenir sur le malheur des êtres humains au XXe siècle.

Il s’agira de reconsidérer ce que l’Homme a fait à l’Homme – non pas, juste, pour le déplorer, mais pour aller de l’avant, dans ce XXIe siècle, avec une dimension d’espérance.

Pour, peut-être, avancer dans cette question centrale : qu’est-ce qu’être humain ?

  1. Les « gueules cassées »

  2. Regarder l’effroyable

Rédacteur

Jean-Michel Bloch

En savoir plus

Autres articles

Continuer la lecture