Le troisième vêtement : le chemisier rétro chiné dans une friperie

« Mais où as-tu déniché ça ? » Cela n’y coupe pas : dès que vous vous retrouvez avec cette blouse sur le dos, la magie opère. Il est vrai qu’avec ses épaules bouffantes, son étoffe rouge coquelicot et ses boutons rococo, ce petit bijou vintage ne passe pas inaperçu. Mieux encore : il est comme une seconde peau. Un sourire satisfait vous vient aux lèvres : décidément, ce chemisier… c’est vous ! 

Style, matériaux, motifs… Indissociable de la personne qui le porte, le vêtement est un outil privilégié pour forger puis déployer sa personnalité. Il est, en somme, une manière de « devenir qui nous sommes, » pour reprendre la formule de Nietzsche, et donne une dimension incarnée aux idées, valeurs et vertus que nous portons en nous. Douceur, énergie, discrétion, humour, sérieux, tradition : à chaque trait de caractère, sa coupe, son étoffe ou sa couleur ! Ainsi affirmée et déployée, notre identité peut alors être pleinement vécue. 

Et si le désir de nous distinguer et de marquer notre différence n’était non pas un simple hasard de l’évolution, mais une véritable vocation ancrée au plus profond de nous-mêmes ? Encore une fois, la Bible apporte un éclairage d’une étonnante finesse sur la question. « Il compte le nombre des étoiles, » nous dit l’émouvant Psaume 147, «  il les appelle chacune par leur nom. 1  »

Ce Il, vous l’aurez compris, c’est Dieu, et il est à mille années-lumière de l’âpre comptable céleste du Petit Prince, perdu dans son projet stérile d’écrire sur un petit papier le nombre de ses étoiles, pour l’enfermer ensuite à clef dans un tiroir ! Le Dieu propre que nous dévoile le psalmiste ne compte pas ses étoiles pour les compter, mais plutôt pour entrer en relation avec elles et les faire scintiller chacune de son rayonnement propre. Il nous rappelle que nous sommes nous seulement reconnus, mais avant tout voulus par un Dieu personnel qui désire nous voir nous épanouir dans notre individualité. Notre style vestimentaire est l’une des nombreuses façons dont nous, « étoiles » de chair et d’os, pouvons répondre à cet appel à exister.

 1Psaume 147, verset 4

Rédacteur

Eva Klein

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × quatre =