Une discussion à la machine à café, entre deux sessions de travail intenses. Les collègues parlent de tout et de rien, sautant d’un sujet à l’autre. Les rires fusent, les langues se délient : cette pause bien méritée permet d’évacuer les tensions et d’oublier, l’espace d’un instant, les difficultés. Et puis, sans crier gare, l’une des collègues prend la parole et parle des attouchements sexuels qu’elle a subis, enfant.

Que dire ? Que faire ? Comment réconcilier la légèreté des échanges et une nouvelle aussi brutale ? Ce groupe se trouve face à une aporie.

Aporie : Embarras, difficulté, contradiction insoluble qui fait surface au cours d’un raisonnement. Du grec α ̓πορι ́α (littéralement « sans chemin, sans issue »)  

Début 2022, imagoDei a organisé un événement autour du thème « APORIA : Face à l’insoluble ». Chants, tables rondes, expositions d’art et conversations ont exploré les zones d’embarras, de difficultés, et de contradictions insolubles notamment dans le domaine des arts et de la mode. Mais comme nous le rappelle cette histoire de la machine à café, l’aporie s’immisce bien souvent au quotidien.

Comment vivez-vous l’aporie ?

Que dire ? Que faire ? Comment réconcilier, d’un côté, la légèreté et la beauté inhérentes à la vie et, de l’autre, la réalité de violences brutales ? Comment vivre l’aporie ? Le réflexe sera bien souvent de chercher à s’en sortir, de fuir le malaise, de faire tout son possible pour résoudre la difficulté.  

Ce numéro vous propose au contraire de commencer par accepter l’inacceptable. Vivre l’insoluble. Reconnaître qu’il est là. Au travers de plusieurs exemples d’apories individuelles et collectives, anecdotiques et universelles, imagoDei vous invite à vous asseoir dans l’aporie. Ce n’est qu’après qu’il sera possible de se relever.

 

• Sommaire

Rédacteur

Léa Rychen

En savoir plus
Yoan Michel

Contributeur

Yoan Michel

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − onze =

Autres articles

Continuer la lecture