L’art de déconstruire pour se relier, avec Jérémie Claeys

La soif de liberté des créatifs : se révéler par la fragilité. Comme à son habitude notre ami Jérémie Claeys se livre avec sobriété, la vulnérabilité de quelqu’un qui a grandi au cœur d’un environnement qu’il qualifie de normatif, et qui a pris son envol. Jérémie est illustrateur retraité et aujourd’hui producteur des podcasts Sens Créatif et Hérétique ? (entre autres). Vous pouvez le retrouver sur instagram sur Jeremie Claeys. Vos réflexions sont bienvenues dans les commentaires de l’épisode ici et sur notre compte instagram.

Merci d’être là et que la création vive ! — Estienne

 

Rédacteur

Estienne Rylle

En savoir plus

Contributeur

Elsie Pomier

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − neuf =

Autres articles

Continuer la lecture

Estienne Rylle

Marketer ou revêtir ?

Voici une belle occasion de pousser un coup de gueule face au marketin...

Estienne Rylle

Ce(ux) qui nous entoure(nt)

“On ne peut pas séparer notre œuvre de qui nous sommes” C’est avec cet...

Estienne Rylle

L'indicible ?

Dans ce second épisode, je vous propose de poursuivre la conversation ...