Tous radicaux ?

Le 2 septembre 2020 s’est ouvert le procès Charlie Hebdo. Il revient sur les douloureux attentats de janvier 2015, dans les locaux du journal satirique et aux abords de Paris, qui ont fait 17 morts et ont bouleversé le pays. D’un côté, la défense de la liberté d’expression ; de l’autre, le rejet du blasphème, avec en filigrane, la question de la coexistence des croyances.


Septembre 2020, c’est aussi les discours d’Emmanuel Macron sur le séparatisme. Des mosquées ferment, les contrôles se font plus accrus, l’école à la maison est remise en cause. Ce projet de loi, très controversé, vise à lutter contre le terrorisme et la radicalisation religieuse. Cette même radicalisation qui semble être au cœur de tous les attentats : ceux de 2015, mais aussi ceux, plus récents, du 25 septembre 2020, toujours en réaction aux caricatures du prophète musulman Mahomet.

Dans ce climat de tension et d’incompréhension, un nouvel événement surgit le 16 octobre 2020 : Samuel Paty, professeur ayant enseigné la liberté d’expression en donnant l’exemple Charlie Hebdo, est assassiné. Dans une émotion vive, les mêmes questions refont surface : le droit au blasphème, les limites de la liberté d’expression, et la peur de l’islamisme radical sans tomber dans l’islamophobie.

Comment ne pas stigmatiser l’autre dans sa croyance ? Jusqu’où peut aller la surveillance des pratiques jugées séparatistes ou radicalisées ? N’est-ce pas finalement souhaitable d’être radical dans ses convictions ?

À travers ce podcast, Léa, Jean-Christophe et Christel réfléchissent à la définition même de la radicalisation, et proposent une voie radicale : celle de l’enracinement… 

Nota bene : l’essentiel de cet épisode a été enregistré avant l’assassinat de Samuel Paty.

Rédacteur

Sagesse et Mojito

En savoir plus