Le deuxième vêtement : le foulard en soie, à l’image d’un Dieu beau

Fluide et léger, le tissu vous coule entre les doigts telle une rivière aux mille et une couleurs sortie tout droit d’un conte de fées… Une chose est sûre, c’est que ce carré de soie ramené d’Indonésie ne cessera jamais de vous faire rêver ! Les splendides motifs qui le décorent sont une véritable invitation au voyage et, en caressant sa maille fine, vous avez la sensation inouïe de toucher à un miracle.

Depuis des millénaires, nous tissons, cousons, brodons, raccordons… Et si cette propension à créer nous venait du fait que nous avons un Créateur ? C’est en tous cas souvent sous les traits d’un couturier que Dieu est représenté dans la Bible, tantôt « couvrant la Terre de l’abîme comme d’un vêtement », tantôt « tissant » chaque être vivant. Karl Lagerfeld peut aller se rhabiller ! 

Plus sérieusement, l’image d’un Dieu artiste et artisan mettant tout son temps, tout son cœur et toute sa force à l’ouvrage a quelque chose d’émouvant, non ? Et, cet ouvrage, nous n’en sommes pas seulement spectateurs, mais pleinement co-créateurs.

Nul ne saurait mieux l’exprimer que l’empereur romain Hadrien, à qui Marguerite Yourcenar prête sa plume dans ses célèbres Mémoires d’Hadrien : « Je me sentais responsable de la beauté du monde. » La puissance de cette expression mérite qu’on la laisse un peu résonner… Responsables de la beauté du monde, nous pouvons le devenir de mille et une façons, et nos choix vestimentaires et créatifs n’en sont pas des moindres. Le papillon déploie ses ailes, le paon étend son plumage multicolore, les forêts d’automne se parent d’un manteau fauve… l’Homme, lui, s’habille ! L’art de la couture et celui du vêtement ne sont ni plus ni moins que notre réaction face à l’harmonie qui nous entoure, et notre manière d’y participer, à coup de couleurs, de formes et de sensations. Quand nous nous habillons, c’est donc aussi le monde que nous habillons, en collaboration avec son habile Créateur.

Rédacteur

Eva Klein

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 2 =

Autres articles

Continuer la lecture