AGNUS DEI, Partie 3 du podcast musical « Création et chute : la trilogie Bonhoeffer »

Léa Rychen et Meak nous invitent dans une conversation musicale aussi passionnante qu’émouvante, au croisement entre la critique littéraire, la philosophie et la théologie. L’apologète et l’artiste explorent en profondeur les pages du livre « Création et chute » de Dietrich Bonhoeffer, ici dans la troisième partie de la trilogie.



Ponts et passerelles

L’artiste Meak a toujours aimé les ponts. À commencer par celui entre la poésie et la musique. Depuis son adolescence, il crée des rimes bien ficelées pour ensuite les déclamer sur des harmonies savoureuses et des rythmiques entraînantes.

Ensuite, il y a le pont entre sa musique et ses convictions. Comme un véritable haut-parleur posé près du cœur, la plume et le micro de Meak s’activent dans une danse habile, aussi introspective que transparente. À travers ses couplets, il nous partage ses questionnements, ses aspirations mais aussi ses espoirs et ses doutes.


Un livre

Depuis quelques mois, c’est la lecture d’un livre énigmatique qui l’appelle à nouveau sur le chantier d’un autre pont. Celui-ci, encore plus sophistiqué. 

Le livre en question ? Création et chute. Un ouvrage rédigé en 1937 par un jeune résistant allemand qui était à la fois pasteur, théologien et activiste politique : Dietrich Bonhoeffer. Au fil des pages, Bonhoeffer (qui a aujourd’hui sa statue fièrement érigée dans les rues de Berlin) aborde le sujet de l’origine du monde. Ancrée dans les écrits de la Genèse, la doctrine de ce pasteur allemand offre une perspective nouvelle et contemporaine sur la Création, sur les intentions divines et sur les implications actuelles de ce beau programme créationnel. Sa thèse repose sur trois grandes étapes qui résumeraient ainsi notre Histoire : l’Homme à l’image de Dieu (imago Dei), l’Homme comme Dieu (sicut deus) et l’Agneau de Dieu (Agnus Dei).


Une vidéo


Ce triptyque fascinant a d’abord poussé Meak, ainsi que son compère vidéaste Estienne Rylle, à co-réaliser un court-métrage. Pleinement inspirés de ce scénario biblique quasi cinématographique, les deux artistes s’appliquent à représenter cette beauté, cette chute et cette rédemption de l’Homme dans une vidéo de 6 minutes pour laquelle notre parolier prête ses rimes en voix-off. Mission accomplie ! La belle réalisation (produite et encouragée par le collectif imagodei) est désormais disponible sur youtube.


Un album

Mais parce que la créativité repousse toujours ses limites, et parce que Meak reste avant tout un incurable mélomane, le projet ne pouvait s’arrêter là. Meak a en effet eu à cœur de développer et d’illustrer autrement la pertinence des arguments de Dietrich Bonhoeffer. Et ce, par le biais de sa musique et de sa poésie. Le concept naît alors : composer 5 chansons pour parler de l’imago Dei. 5 autres pour le sicut deus. Et 5 dernières pour agnus Dei. Une trilogie, comme l’original. 


Un podcast

Ça y est, ce nouveau chantier a désormais un nom. “Création et chute : la trilogie Bonhoeffer”. 

Afin de relever au mieux son défi (qui n’est autre que de lier théologie, histoire, culture… et musique !), notre artiste francilien a opté pour un format hybride assez insolite : le podcast-album. En Léa Rychen, rédactrice en chef de imagoDei et animatrice du podcast Sagesse et Mojito, Meak a trouvé l’interlocutrice idéale pour ouvrir les débats et bâtir une passerelle ouverte entre les pensées de Bonhoeffer et nos problématiques sociétales actuelles. Ils nous invitent tous deux dans une conversation des plus passionnantes, qui allie humour, profondeur et réflexions. Leur échange est bien évidemment ponctué d’interventions musicales : les 5 compositions de Meak s’invitent dans un timing impeccable pour sublimer ces 28 minutes.

Ainsi, après de longs mois studieux riches en lectures et écritures inspirées, le premier volet voit enfin le jour : Imago Dei. Meak a tenu à sortir cet épisode le 18 juin 2021, durant la période estivale donc, étant donné le décor lumineux, coloré et majestueux qu’arbore cette première tranche de l’Histoire. 

Les ondes glaciales du deuxième épisode, quant à elles, nous sont parvenues en hiver. C’est exactement le 7 janvier 2022 qu’est sorti ce sombre volet du Sicut Deus.

Enfin, le dénouement heureux et plein d’espoir est dévoilé lors du week-end pascal, le 15 avril 2022. Dans cet ultime épisode 3, le fameux Agnus Dei nous est enfin révélé.


Le grand pont


Avec un projet artistique situé entre la critique littéraire, le podcast, la vulgarisation théologique, l’EP hip hop ou encore la trilogie audio… On ne vous mentait pas : Meak aime vraiment les ponts.


Retrouvez les autres parties du podcast musical « Création et chute : la trilogie Bonhoeffer » :



🤝 Le podcast Sagesse et Mojito n’existe que grâce à votre générosité ! Pour nous soutenir :

Rédacteur

Sagesse et Mojito

En savoir plus

Contributeur

Meak

En savoir plus

Contributeur

Léa Rychen

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 + huit =